PopoteStories

Tranches de vie et recettes d’une amoureuse de la cuisine…

MARDI-GRAS OU LES BOULES DE BERLIN

février24

OU L’UTILITE DU CALENDRIER DES POMPIERS

Un mardi tranquille à la maison tous les trois…

images3

Ce matin, au petit-déjeuner, monsieur regarde le superbe calendrier des pompiers qui orne le mur de notre cuisine (euh…on n’arrête de rêver mesdames, rien à voir avec le calendrier des Dieux du stade, je vous parle de l’autre, le « kitsch », celui qui jure un peu avec ma déco mais que monsieur trouve teeeeellement pratique! Ca vous parle?) et il (monsieur) me dit: « Tiens c’est Mardi-Gras aujourd’hui! »
Mais c’est vrai ça! Et qui dit Mardi-Gras, dit beignets. J’avais prévu d’en faire durant mes deux semaines de vacances, sans savoir exactement quand je me lancerai et puis finalement je me suis dit qu’il n’y a pas de meilleur jour que celui de Mardi-Gras pour les faire !

Pour les beignets, j’ai ma recette fétiche (pour environ 20 pièces), celle à laquelle je suis fidèle depuis plusieurs années déjà, et que je ne lâche plus parce que elle est simple et que le résultat est toujours un succès.

Ni une deux, j’attrape le cube de levure fraîche qui attendait bien sagement son heure de gloire dans le frigo.
Je le coupe en deux, je délaye les 20 g dans un ramequin avec deux cuillères à café de lait et une cuillère à café de sucre. Je laisse reposer 10 minutes.

Petit truc: pour que mes oeufs, mon lait et mon beurre soient à température ambiante, je les passe quelques secondes au micro-ondes.

Ensuite, je mets mon robot Kenwood à contribution.
Il va sagement prétrir 500 g de farine, 50 g de sucre, deux oeufs, 250 g de lait, mon mélange avec la levure et une pincée de sel.
Lorsque ma pâte est homogène, j’ajoute 80 g de beurre coupé en petits dés.
Le pétrissage se poursuit encore une dizaine de minutes, jusqu’à ce que ma pâte soit bien élastique.
Elle est un peu collante, j’ajoute 20 g de farine.

Dans un saladier recouvert d’un torchon humide, je laisse lever ma pâte pendant une heure.

Je détaille des pâtons de 50 g et je forme des boules que je pose sur mon plan de travail fariné, soudure en dessous, je laisse pousser encore, la pâte doit doubler de volume. Il faut compter environ une heure supplémentaire.

DSC05801

Dans une poêle à frire je fais chauffer l’huile (160°), je plonge une boule de pâte qui gonfle aussitôt. Je retourne la boule dès que la coloration est atteinte (environ 1 minute).

Je roule la boule de Berlin dans un mélange sucre-cannelle.

Et voilà le résultat…

DSC05808

Bon Mardi-Gras!

Rendez-vous sur Hellocoton !
One Comment to

“MARDI-GRAS OU LES BOULES DE BERLIN”

  1. On mai 16th, 2009 at 8 h 54 min KiKi Says:

    Tiens, c’est sympa ça, je ne connaissais pas.
    Je voulais te demander, comment as-tu fait pour avoir un site internet « .fr », sans être hébergé par un blog, c’est payant?

Email will not be published

Website example

Your Comment:

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

 
  • Newsletter / RSS

    Entrez votre adresse mail :

  • Twitter

  • Blogroll

    Ma Page sur Hellocoton Recettes de cuisine Blogs à Croquer Raifalsa